Science et Religion

9 Nov

“Crois-tu en Dieu?” est une question que j’ai toujours trouvée dérangeante car elle place directement la personne interrogée dans un cadre conceptuel pré-établi, hérité de notre baguage judéo-chrétien.

Je préferrerais largement la question suivante : “comment comprends-tu le monde?” ou “quel est le sens de ta vie?”. Alors, je me sentirai libre de donner un point de vue qui s’est construit sur base de mes expériences, de mon vécu. Et même si mon existence s’est déroulée essentiellement dans un contexte culturel particulier, celui de l’Occident, la liberté de penser m’est offerte et je peux donc allègrement dévier de l’idée érigée par l’histoire de l’Europe.

Mais si, tout de même, vous me demandez si je crois en Dieu, alors j’aurai l’indélicatesse de vous répondre par une question : Qu’est-ce Dieu?

La plupart du temps, ceux qui veulent bien me répondre considère Dieu comme le créateur, un être tout puissant, qui sait tout, qui juge le monde et le sort des âmes.

Chose étonnante, il n’y a pas que les croyants qui savent me répondre, les athées ou même les agnostiques ont quelque chose à y redire.

Ces deux derniers sont donc bien conscient d’un concept, Dieu le créateur, Dieu le tout puissant, mais le rejette.

C’est alors que j’aime un peu creuser, et que d’une façon plus ou moins détournée, je pose la question “bon d’accord, mais alors en quoi tu crois?”.

Pour qu’ils comprennent mieux, et pour offrir une totale liberté de réponse, je tourne la question comme ceci : “comment expliques-tu le monde?”

Lorsque je suis en Europe et que c’est un athée qui me répond, la réponse la plus commune ressemble à ceci : “je suis scientifique, je pense que le monde est tel qu’il est décrit par la science, tout est le fruit du hasard et de l’évolution, une très compliquée organisation de particules et d’énergie.”.

Ah bon, d’accord… tomber amoureux, une graine qui germe, une fleur qui rayonne de beauté, … tout est le fruit d’une série de systèmes physico-chimiques en interaction ayant suivit un chemin d’évolution nourrit par la créativité du hasard…

Mais finalement n’est-ce pas également une forme de croyance. J’ai d’ailleurs souvent entendu comme réponse “je crois en la science”, et donc pourquoi pas “je crois au hasard”, vu que c’est le hasard qui nourrit l’évolution, la création. L’esprit scientifique est rationnel, il veut expliquer les choses à partir de ce qui lui est accessible, observable. Et cela fonctionne admirablement dans le domaine du matériel, du niveau moléculaire à l’échelle planétaire, voire un peu plus.

Du coup, et c’est là que je commence à prendre mes distance par rapport à la science, le scientifique croit qu’il va pouvoir tout expliquer de façon rationnelle. Cette croyance est si forte, qu’elle le rend aveugle. Il rejette tout ce qui ne rentre pas dans le cadre de la science.

Si un scientifique comprend l’influx nerveu du cerveau, pourquoi devrait-il écouter sérieusement quelqu’un qui lui dirait que la pensée est quelque chose de non-matériel, que la pensée est la première des réalités.

N’est-ce pas une forme moderne de la foi inconditionnelle, intolérante, aveuglante?

Croire aveuglément en la science n’est-il pas aussi une façon de se tranquilliser l’esprit face à l’inconnu, la mort ?

La communauté scientifique n’est-elle pas devenue une communauté religieuse?

Une église de fidèles, croyant en un système de pensées structuré autour de mêmes principes que ceux d’une religion, mais dont le contenu diffère.

Comme les religions, la science possède des lois, des axiomes, des règles de validation, des écrits, et même des prophètes et des martires…

La curiosité et l’ouverture d’esprit qui devraient être les premières qualités du “scientifique” sont bien souvent devenu indifférence et intolérance de l’idée de l’autre, de celui qui en est encore au stade de la naïveté, du mystique, du presque ridicule.

La science aurait-elle réussi à amener une bonne partie de l’humanité dans une nouvelle forme d’obscurantisme religieux? J’appelle ceux qui ont une telle foi en la science les scientifiques religieux.

Tournez ça comme vous voulez, mais on croit tous en quelque chose pour expliquer la vie. Et quand votre croyance ou votre charisme est suffisament fort pour que vous sachiez convaincre d’autres personnes que ce que vous croyez est vrai, vous devenez un prophète, l’initiateur d’un mouvement religieux, vous créez une appartenance à un groupe, vous créez une identité.

Et les gens croiront en votre Dieu, votre système de pensée pour expliquer l’inexpliquable, la création, la vie et la mort.

Bien souvent un mouvement religieux tient sa force de persuasion dans son interprétation de la mort.

Les religions monothéistes génèrent des sociétés culturellement attirées par une vison manichéenne du monde. Aprés la vie, c’est l’enfer ou le paradis. Donc, pendant la vie, nous différencions les actions entre celles qui nous mènent au paradis et celles qui nous mènent à l’enfer.

Chez le scientifique religieux, l’après-vie n’existe pas, la mort est une fin. On arrête de jouir de la vie, mais dès lors, on arrête aussi de souffrir.

Cela mène à quelle philosophie de vie ?

Je ne ferais qu’une seule constatation.

La valeur de la vie suit une courbe exponentielle inverse. Tout à la jeunesse, sa beauté, sa capacité d’action, de remise en question, d’entreprise. Puis peu à peu, la mort se rapprochant, la vie s’endort, on a de moins en moins de rêves, on s’interresse de moins en moins à vous, place aux jeunes. Le processus se poursuit jusqu’à ce qu’on vous enferme dans une « maison de repos », puis dans les enceintes d’un cimetière.

Alors la science, oui ! Mais gardons-la dans les domaines qui l’intéressent. Jusqu’à ce qu’elle s’ouvre aux autres points de vue.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: